Des épices dans mon El Dorado

Connaissant la qualité de la gamme de rhum El Dorado, je fais ni un ni deux et part P1110494chercher ma prochaine bouteille pour ma collection. Cette bouteille, elle ne le sait sans doute pas, mais ça fait un bout que je l’attends. Il y a quelques semaines, François Chartier en a parlé lors de son émission Papilles à Télé-Québec qui avait pour sujet la cabane à sucre. Le produit n’est pas encore à la SAQ et il en a… Je suis jaloux. Donc à tous les jours, je regarde l’inventaire de la SAQ sur mon iPhone pour voir s’il est arrivé. Les jours passent et un bon matin apparait un paquet de petites icônes de la SAQ sur la carte… tous à Montréal. Probablement à Québec demain. Non monsieur, on me fait languir un bon cinq ou six jours de plus et lorsqu’enfin il arrive dans la vieille Capitale, peu de succursales l’ont. Ç’a été un vrai rallye pour la conseillère de me trouver la caisse. Elle ferait une bonne candidate pour le Rallye des Gazelles. Quand elle a enfin trouvé la caisse, elle me tend une bouteille de 1.1L et met tout de suite le reste sur la tablette. Je la comprends, 11 bouteilles de 1.1 L, elle n’a sûrement pas envie de retourner à l’arrière avec ça.

Sur le site de Demerara Distillers, on mentionne que ce rhum contient de la vanille, de la cannelle et soupçon de citron. Ce rhum a remporté des médailles à trois reprises lors de la International Wine & Spirit Competition de Londres, une de bronze et deux d’argent. La bouteille est différente de ce j’ai entre les mains. J’en profite pour en parler maintenant, la bouteille est ordinaire. « Très ordinaire » pour citer ma conjointe. Ça me surprend, car les produits El Dorado sont habituellement tous présentés dans de belles bouteilles. On dirait que pour celui-là, ils ont pris une liquidation du distributeur de bouteille. Une chance que l’étiquette stylisée sauve la mise. Enfin… Ce qui est important c’est le liquide à l’intérieur.

Parlant de liquide, ce rhum est de couleur pale dorée, donc vieillie peu d’années. Il colle à la paroi du verre et forme des coulisses rapidement. Au nez, c’est tout de suite la vanille qui dégage son parfum plutôt moelleux. On sent la cannelle derrière et une note à peine perceptible d’agrume.

En bouche, attaque de cannelle supportée par la vanille. Les deux se complètent très bien. Ce mélange tapisse la bouche et vient ensuite le piquant de la cannelle et un goût de sucre d’orge. L’alcool prend la place juste avant d’avaler et l’on sent sa chaleur qui descend à l’intérieur. Finale de petit bonbon rouge à la cannelle.

J’ai essayé ce nectar dans un mélange de jus d’orange et de mangue. C’était tout à fait approprié pour l’été qui s’en vient. Mon autre essai était avec un bon vieux Coke. Les deux se marient très bien, le Coca-Cola étant déjà légèrement vanillé. Étant fervent amateur de l’éternel rival, j’ai comparé et je préfère le El Pepsi au El Coke.

Je suis content d’avoir ajouté cette bouteille à mon arsenal. Je suis d’attaque pour l’été.

7/10

Code SAQ 11676735

Mes autres articles reliés :
El Dorado 12 ans, El Dorado 15 ans, El Dorado Single Barrel EHP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *