Le 12-12-12 c’était l’Apocalypse

Je ne suis pas mort. C’est tant mieux, car je vais pouvoir boire à nouveau cette dernière bière lancée par Les Brasseurs RJ. Une Double Stout Belge à 9% d’alcool fermentée avec deux levures.

La première fermentation s’effectue avec une levure de type anglaise suivie d’une levure belge qui lui donne un caractère un peu différent des autres stouts sur le marché. J’avais peur que la levure belge prenne le dessus, mais ce n’est pas le cas. Elle garde sont caractère anglais.

On a jamais une deuxième chance de réussir sa première impression. RJapocalypse2

Il y a de ces brasseries qui ont le don de nous marquer avec des images qui restent gravées dans nos têtes. Les Brasseurs RJ en font partie. Nommez-moi une bière des Brasseurs RJ et je vous décrirai l’étiquette. L’Apocalypse reste dans la lignée des Titanic, Lochness, Coup de Grisou. J’aime bien.

Cette nouvelle concoction des Brasseurs RJ est de couleur noire avec de légers reflets brun foncé. La mousse qui se forme quant à elle est de couleur brune café. Elle semble très onctueuse et j’ai le goût de passer un doigt dedans comme dans une crème fouettée.

Au nez, les effluves de malt torréfié attaquent en premier. Au fur et à mesure de la dégustation et que la bière se réchauffe, je détecte du chocolat noir, de la prune mûre et le houblon. Vers la fin du verre, je réussis à identifier une odeur fruitée qui me titillait depuis le début de la dégustation. C’est l’odeur typique de la levure belge. À peine perceptible derrière, on peut détecter de la gomme balloune.

RJapocalypseEn bouche, ma première impression est celle d’une bière équilibrée. On retrouve les goûts de torréfaction et de cacao; mon nez ne m’a pas menti. On découvre une agréable pointe de fumée, du caramel et, finalement, une amertume de houblon qui se mêle au petit goût astringent du malt rôti. Ce houblon, je le trouve juste bien balancé pour ne pas nuire au caractère habituel du type stout. C’est une bière avec beaucoup de corps et une longue finale. Elle laisse un bon goût dans la bouche. L’alcool est facilement reconnaissable avec ce 9% d’alcool, mais n’est pas agressif.

Vers la fin de ma dégustation, mes deux petites gloutonnes de filles commençaient à manifester de l’intérêt pour ce qu’il allait y avoir au repas. Pour les calmer, j’ai décidé de sortir leur fromage préféré (celui qui ne goûte rien) et c’est à ce moment que j’ai aperçu une brique de cheddar fort Balderson 5 ans au fond du frigo. Vous me voyez venir? Petite dégustation improvisée bière et fromage. Avec une bière de cette trempe, ça prend évidemment un fromage capable de relever le défi pour ne pas se faire emporté dans un tsunami de goût telle une stout. Quel beau mariage! Le Balderson et l’Apocalypse se mêlent à merveille, le cheddar faisant ressortir le côté caramel de la bière de façon merveilleuse. Je vous recommande fortement de profiter de cette combinaison.

Au final, l’Apocalypse est une très bonne bière. Mes parents qui étaient présents lors de ma dégustation ont pu l’apprécier. Ma mère qui ne boit jamais de bière foncée s’est risquée et a aimé l’expérience. Je vais sûrement racheter l’Apocalypse, car le lendemain j’ai bien failli le vivre en vrai quand ma conjointe a vu que je ne l’avais pas attendu pour y goûter. Je croyais qu’elle n’aimait pas les noires…  3.9 / 5

Merci aux Brasseurs RJ de m’avoir fourni ce premier échantillon de l‘histoire de mon site.

 

2 thoughts on “Le 12-12-12 c’était l’Apocalypse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *